C’est la St Karadoc !

Aujourd’hui, c’est la fête du saint-patron de ce blog !
Ou plutôt son double dyonisiak’ (avec un K) qui prononça cette maxime qui pourrait être gravée en lettre d’or sur le fronton virtuel d’un blog sur le régime GAPS :
« Le gras, c’est la vie ! »

St Caradoc lui, le vrai, était un ermite gallois du XIIe siècle connu pour sa piété et sa vie frugale et isolée à l’abri d’une simple hutte, avec pour seule frivolité sa fidèle harpe…  Il a même son église dans le petit village de Lawrenny.
Hé oui ! Ce n’est pas à force de vœux de ragoûts qu’on fini canonisé !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

St Caradoc’s Church – Source : Wikipedia Commons

Cett semaine je suis un peu à mi-chemin entre ces 2 personnages. Mon foie commence à faire la grève du gras. Je ne suis pas surprise, c’est le point faible de la famille. Et pour continuer le régime GAPS dans de meilleures conditions, j’ai décidé de tenter la cure du foie et de la vésicule biliaire.
J’ai donc entamé la petite diète de 6 jours ce matin, avec un grand verre de jus de pomme frais. Tout cela n’est pas très GAPS mais c’est, je l’espère, pour mieux avancer. Et je croise les doigts pour que l’issue soit positive !

Quant au vertueux Karadoc gapsien, pour saluer sa largesse et sa générosité, voici un petit clin d’œil au travail d’Alexandre Astier et son très célèbre Kaamelott dans l’épisode « Corpore Sano » :

La vidéo n’est pas visible depuis tous les pays. Pour la France, essayez ce lien.

Claude et Lydia Bourguignon en conférence à Herve, Belgique

1926897_10152893280355288_1647130698_n

Voici une nouvelle qui intéressera plus particulièrement les belges.
Grâce au collectif Semer le Futur, Claude et Lydia Bourguignon donneront une conférence à Herve ce 24 avril.
Une occasion exceptionnelle d’écouter ces deux grandes voix de l’agriculture dite « agro-sylvo-pastorale », respectueuse de la nature et de la diversité biologique des sols.
Comme à l’image de notre système immunitaire, la terre a aussi son microbiote et celui-ci doit être préservé pour assurer des sols riches qui puissent maintenir les plantes en bonne santé. C’est une condition indispensable pour notre santé à nous ! 🙂

Un petit avant-goût ? Retrouvez la vidéo de leur passage sur Arte dans la page « vidéos intéressantes ».

Le cri de la choucroute

rivieredanslarmoireDepuis 2 jours, la choucroute nouvelle formule (c’est-à-dire, préparée en fermant directement le bocal – voir l’article sur le premier essai choucroute et ce que je m’apprêtais à changer dans ma façon de faire) s’est installée dans mon placard.

Et ce matin, en préparant le repas, j’ai été intriguée par un sifflement inhabituel dans ma cuisine… Il m’a fallu quelques instants pour comprendre que c’était elle, perchée là-haut, qui avait besoin de mon attention.
Alors première constatation : en effet le joint à ressort n’est pas assez puissant pour empêcher les gaz de fermentation de s’échapper et ça c’est top !
Seconde constatation : il n’y a pas que le gaz qui passe ! C’était les rivières pourpres au fond de ce placard.
Petit torchon moelleux placé et placard attentivement refermé, j’attends de voir comment cette nouvelle technique de fermentation va se comporter dans les prochains jours.

Il me tarde de voir une technique se révéler efficace car de cette fermentation dépend toute la phase d’introduction du régime que je n’ai pas encore abordée dans les règles de l’art sans cet ingrédient déterminant.
J’ai l’intention d’ajouter un bocal par semaine dans ce placard en espérant constituer un stock suffisant de bonnes bactériens du sol pour prêter main forte à la ptite faune du dedans. 😉

Toxic hands

Tout ce que nos mains racontent… Lorsque j’avais une vingtaine d’années, une personne proche qui étudiait l’iridologie et la chiromancie (pas en tant que pratique divinatoire mais bien comme un outil typologique) s’était arrêté sur un détail de mes paumes qui lui semblait incompréhensible.
Sans vraiment y croire, il m’avait dit d’un air un peu grave : « C’est étrange, c’est comme si ton corps était entièrement intoxiqué ! ». Ça ne lui semblait pas logique étant donné que, pour lui, j’avais une santé satisfaisante malgré mes troubles anxieux. En tout cas j’en donnais l’illusion.

A l’écoute du Dr Natasha et en repensant au chemin parcouru, je me dis que la réalité était peut-être un peu différente. Lire la suite

Gwyneth Paltrow parle du GAPS !

256px-Gwyneth_Paltrow_avp_Iron_Man_3_Paris_2

Source : Creative Commons Wikipedia, auteur Georges Biard.

On connaissait ses prises de position au sujet de la malbouffe et de l’état de santé déplorable de la planète. Elle a longtemps suivi les préceptes de la macrobiotique et, jusqu’ici, elle avait plutôt habitué ses fans à compter les calories.
Mais voici que la belle, qui avait déjà défrayé la chronique avec ses prises de position très « nature » en ce qui concerne la pilosité féminine en dénonçant les excès de la « pilophobie » ambiante, surprend à nouveau en changeant de discours sur la nutrition !

C’est en tant qu’invitée d’un talkshow animé par Ellen DeGeneres qu’elle a évoqué sa récente découverte des travaux de Campbell. A cette occasion, elle n’a pas hésité à dire tout le mal qu’elle pense des discours médiatiques ou pseudo-scientifiques, à présent totalement dépassés, qui prônent la lutte contre le cholestérol et les prétendus « dangers » des graisses animales au profit des graisses végétales, dont elle a souligné la nocivité.
Elle a aussi confié à quel point elle s’est sentie enthousiaste et inspirée par la découverte de cette alimentation vraie et savoureuse qui lui a tant manqué, avec l’assurance que c’est un réel gage de santé pour sa famille et pour elle-même.
Gwyneth, disciple de l’alimentation biologique depuis toujours, qui parle avec amour de son potager et des vergers qui entourent la propriété du célèbre couple dans les Hamptons, n’a pas fini de nous surprendre !

Elle parle même de sortir un nouveau livre de recette, cette fois inspiré du régime GAPS où on pourra redécouvrir avec bonheur quelques incontournables du protocole alimentaire en question.
Comme, par exemple, le bouillon de poisson qui fera merveille en ce premier jour du mois d’avril ! 🙂