Vidéo
4

Donna Gates et Dr Natasha Campbell-McBride, l’interview (vidéo)

Voici enfin l’entièreté de l’interview de Donna Gates et du Dr Natasha Campbell-McBride, traduite et sous-titrée en français.
Elles y expliquent leur travail avec les enfants autistes, selon leur méthode à chacune (BEDROK et GAPS) et partagent la même redéfinition de l’autisme en tant que manifestation critique de la toxicité dans le corps. Ces deux méthodes se rejoignent particulièrement, autant dans leurs conclusions que dans leur mise en œuvre du traitement et partagent les même résultats positifs confirmés par de longues années d’expérience.

Pour ma part, le travail de traduction a été particulièrement agréable tant j’ai trouvé cela passionnant !

insert26

Je vous en souhaite une excellente découverte.

Partie 1/6

Partie 2/6

Partie 3/6

Partie 4/6

Partie 5/6

Partie 6/6

Publicités

4 réflexions sur “Donna Gates et Dr Natasha Campbell-McBride, l’interview (vidéo)

  1. Excellent travail de traduction qui, je n’en doute pas, a dû être passionnant !
    J’adore ce travail de traduction qui va bien au delà de la simple interprétation au mot à mot mais qui pousse à la recherche active et à l’approfondissement des connaissances, il faudrait que je m’y remette sérieusement. En tout cas, vraiment un grand bravo à toi !

    Pour ce qui est de l’autisme, je m’intéresse au sujet depuis quelques temps et ai commencé à travailler dans un foyer d’accueil médicalisé principalement dédié aux autistes. J’avais déjà rapidement entendu parlé des méthodes évoquées dans ces vidéos et me suis également renseignée sur l’importance de l’alimentation de façon générale.
    Ça redonne beaucoup d’espoirs mais sais-tu quelle marge de manœuvre peuvent avoir des établissement accueillants des personnes autistes quant à l’utilisation de méthodes qu’on pourrait dire alternatives ? Sachant que la méthode la plus couramment utilisée, si j’ai bien compris, est l’ABA afin de permettre à ces personnes de pouvoir s’intégrer socialement et d’être autonomes tout ça grâce à un travail quotidien sur du long terme avec des avancées au final peu révolutionnaires… Ça paraît ridicule à côté des infos données par ces deux femmes !

    • Merci Sophie ! C’est finement observé. Je vois que tu comprends tout de l’attrait d’une traduction sur un thème qu’on découvre et qui passionne ! 🙂
      En ce qui concerne les institutions, je n’ai que très peu de sources d’information de première main à ce sujet… J’imagine qu’un centre n’est pas l’autre et qu’en fonction des autorités médicales auxquelles elles doivent se soumettre, elles ont plus ou moins accès à la mise en oeuvre de protocoles innovants de ce genre ; protocoles qui font leurs preuves partout mais qui restent entièrement snobés par le corps médical établi. En tout cas c’est le constat que je fais autour de moi, ici en Belgique. Ce sont encore des initiatives privées au sein des familles concernées et avec de bien trop rares partenaires professionnels formés par Campbell… Tout reste à faire pour convaincre ceux qui n’ont jamais considérer l’alimentation que comme une sorte d’activité périphérique à la vie humaine… Pourtant les travaux et preuves scientifiques sont là. Et les expériences personnelles aussi, en nombre et partout sur la planète ! 🙂

    • Bonjour Swanny,
      S’ils ne se lancent pas automatiquement, il faut séléctionner les sous-titres français en cliquant sur la petite icone en bas à droite du lecteur, directement sur le site Youtube. Bonne découverte ! 🙂

Les commentaires sont fermés.